Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Par Misslulle

  • MissLulle, Lulle pour les intimes
  • Petite et Fée-mère
(donc pas toujours dispo)
  • Petite et Fée-mère (donc pas toujours dispo)

Ce blog vit de tes commentaires mais en plus, si tu es gentil, il réalisera le fantasme caché de ta mère... Si ! 

Facebook1 Twitter1 

HelloCoton1

Peace Movement 2-noir

Psitttt... Je dois te dire...

Le contenu de ce blog n'est pas libre de droit, bien entendu.
Il représente un travail personnel (de qualité variable certes mais job tout de même) que je suis ravie de partager avec toi par ce biais.

1 mai 2012 2 01 /05 /mai /2012 11:15

IMG_0373.JPGBon 1er mai, bonne fête du travail à toi les Potox !

Elle est un peu particulière pour moi cette année, elle est ma première fête du travail de chômeuse et cette nouvelle saveur n'est pas pour me déplaire.

Il y a maintenant un mois que j'ai quitté officiellement le monde du travail, Big Boss, les transports en commun aux heures de pointe et j'avoue que rien ne me manque. Je suis partie dans de bonnes conditions, en toute cordialité, dans la bonne humeur et même avec des amis sûrs. Il faut dire que onze ans, ça crée des liens... Mais des liens que je transpose maintenant dans ma bulle personnelle, ils sont détachés et libres de tout cadre professionnel, libérés des noms de dossiers, de stratégie à suivre, d'objectifs à matérialiser. Et ce n'est pas rien.
J'aborde maintenant les directives de Pôle Emploi, c'est un nouveau monde. A ce jour, je n'ai rencontré que des personnes dynamiques, patientes (très même...), bien qu'un peu perplexes devant un système lourd, lent et peu productif finalement. Je ne sais pas si je dois me sentir soulagée de ne pas être seule devant cette grosse machine ou inquiète (mais Vingt Dieux, qui conduit les chevaux ?).
J'ai aussi éteint mes oreilles lorsque j'informe mes interlocuteurs que je ne travaille plus, inutile d'écouter puisque tu peux observer sur leurs visages les différents stades.

"Oh ! Désolé, je ne le savais pas" Ne t'inquiète pas, ce n'est pas comme si j'avais perdu une jambe, mes yeux ou la vie, c'est remédiable. Allez, ne t'en va pas, ce n'est pas contagieux.

"Et tu vas bien ?" Oui, très très bien, je me lève à pas d'heure, je commence la journée au bord de la piscine avec un mojito. C'est vraiment tranquille depuis que Lover m'a quittée avec les enfants. Quel calme !

"Ça doit te faire drôle, non ?" Oui, je voyage en Terra Incognita mais suis très bien équipée. Je connais par coeur les numéros de Pôle Emploi, la Paje, la CAF, les touches pour zapper les messages d'accueil.

"Tu as des pistes ?" Plein. Les offres d'emploi débordent de ma boîte mail, d'ailleurs j'ai dû blacklister certains recruteurs trop persuasifs qui me proposait un poste de rêve, de chez moi, avec un salaire augmenté de 200 %. Qui l'eut cru en période électorale, hein ? Moi qui pensais que tout se figeait 6 mois avant, 6 mois après...

"C'est effrayant, surtout en ce moment (avec LE hochement de tête entendu)" (Réponse avec la bouche en rond) Je ne comprends pas de quoi tu parles, parce qu'a priori il me semble que le chômage a toujours été en hausse, touché toutes les catégories, tous les âges, à toutes les époques. Et puis, ce n'est pas comme si au travail on ne vivait pas une véritable pression qui pousse les personnes à se doper, à se calmer ou à sauter par la fenêtre, hein ? Alors, oui c'est effrayant comme en tout temps et pour chacun. Et puis ? C'est aussi une croisée des chemins, un moment pour se recentrer, se (re)motiver ou encore se (re)découvrir.

"Ah, alors tu es une femme entretenue !" Ouais Nanard, par mes 20 ans de côtisations que je partage volontiers, par les tiennes que tu préfèrerais garder pour toi et les leurs aussi. Je sais maintenant que je suis une charge pour la société mais pour me rendre utile et ne pas voir le dégoût dans tes yeux je vais faire le ménage tous les jours, cuisiner pour la rue entière et garder tous les enfants du village. T'as pas un rendez-vous là, de l'argent à gagner ?

Donc, tu auras compris, il y a de tout et pour tous les goûts, mais la pire réflexion fut celle qui a semé en moins le doute, la peur d'être incompétente et peu compétitive : "une femme de ton âge avec ton vieux diplôme". Oughh...

Une ballade en fôret plus tard avec MiniTeigne, un inconnu nous offre un beau bouquet de muguet, son plus gentil sourire et nous souhaite une merveilleuse chance. Finalement, j'ai compris. J'ai compris que dans la vie il y a de belles personnes et les autres. J'ai compris que rien ne m'oblige à les écouter douter de moi. J'ai compris que je ne leur dois rien mais que je peux leur offrir, si j'en ai envie. C'est la même voie, c'est la vie, à toi de lui donner la lumière qu'elle mérite.

 30avril2012-2.jpg

30042012-laforet2.jpg

30042012-Racine2.jpg

 

30042012 les embuches2

Partager cet article

Repost 0
Published by MissLulle, Lulle pour les intimes - dans The quotidien
commenter cet article

commentaires

kaka proute 08/05/2012 11:08


C'est incroyable la facilité des gens pour juger la vie des autres comme s'il y avait des critères, des normes et des règles... Et tu as bien raison, ne les écoutons pas.

MissLulle, Lulle pour les intimes 09/05/2012 07:59



L'Homme étant par essence paresseux, quand laissera-t'il parler son empathie, hein ? J'vous le demande ma bonne Kka proute !


Surprise et contente de te voir par ici, Welcome et merci ! N'oublie pas tes chaussures en sortant...



Elosyia 06/05/2012 20:03


Putain, mais j'approuve et j'applaudis ton article. Je suis dans la vie active depuis 5 ans et j'ai déjà eu 2 périodes de chômage, pas cool, mais le pire c'était effectivement la réaction des
gens. Surtout la deuxième fois où j'ai quitté mon taf suite à du harcèlement moral, pas de négo possible, je te raconte pas la connerie des gens qui exprimaient leur surprise devant le fait que
je quitte un boulot alors que c'est la crise et qui ne manquent de te dire que tu déconnes et que dans ce contexte un manager un peu reloud c'est pas grave, il faut rester envers et contre tout.


Bref, je n'ai jamais regretté d'être partie, ça a toujours été salutaire et je trouve ça super que tu restes dans une posture lucide, mais positive. Ah bah les cons. Et une femme de ton âge avec
son "vieux diplôme" elle saura faire les bons choix pour elle, j'en suis sure !

MissLulle, Lulle pour les intimes 06/05/2012 20:50


Si je pouvais, je t'epouserais ! Merci, tes encouragements et ta compréhension me font du bien. Bizz


lalotte 01/05/2012 13:48


J'ai eu moi aussi des periodes de chômage plus ou moins longues... Bah c'est bon quoi, j'suis pas devenue dépressive pour autant et j'ai pu suivre toutes les évolutions de ma Minipoupe en avant
première! Maintenant que j'ai un boulot, socialement, c'est sur que c'est plus agréable mais je regrette un peu le temps ou je vivais pour ma famille et rien que pour elle!


A bientôt et profite un oeu de ta "liberté!"

MissLulle, Lulle pour les intimes 02/05/2012 07:16


Dépressive ? Non, je crois définitivement qu'il est inutile de virer dans la dépression, ça serait vraiment dommage... Je crois surtout qu'il faut résister à cette pression sociale qui définit un
chômeur comme un dépressif. Tu as raison. L'avantage c'est que le machine à trouver des emplois est longue, très longue, alors autant en profiter. C'est une bonne leçon aussi pour moi : apprendre à
prendre le temps, à profiter de cette liberté, des miens et SANS CULPABILITÉ bordel ! Belle et bonne journée Lalotte