Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Par Misslulle

  • MissLulle, Lulle pour les intimes
  • Petite et Fée-mère
(donc pas toujours dispo)
  • Petite et Fée-mère (donc pas toujours dispo)

Ce blog vit de tes commentaires mais en plus, si tu es gentil, il réalisera le fantasme caché de ta mère... Si ! 

Facebook1 Twitter1 

HelloCoton1

Peace Movement 2-noir

Psitttt... Je dois te dire...

Le contenu de ce blog n'est pas libre de droit, bien entendu.
Il représente un travail personnel (de qualité variable certes mais job tout de même) que je suis ravie de partager avec toi par ce biais.

17 octobre 2012 3 17 /10 /octobre /2012 11:15

MyPlatre.jpgCe matin, j’ai fouillé à cloche-pied le garage pour trouver mes vieux diplômes, les photocopier sans abîmer le papyrus et envoyer mon dossier d’inscription dûment rempli et signé au centre de formation. Aïe, il manque un formulaire de Pôle et ma carte d’identité qui stagne à la mairie. Je dois donc réserver un taxi direction la grande ville pour rencontrer Pôle et missionner une belle amie pour monter les escaliers extérieurs, puis intérieurs, de ce magnifique bâtiment municipal.

Heureusement, j’ai toujours mes bras et mes mains pour signer des chèques pour les factures, des chèques pour l’hôpital et encore des chèques pour les écoles. De temps en temps, quand j’ai presque toute ma tête et mon humour, je pianote sur mon clavier. Et quand je frôle le cri primaire, je fais des coloriages… Finalement la vie est belle. Il ne me manque qu’une chose : un pied droit en bonne et due forme !

J’ai donc testé pour toi la jambe plâtrée. Ils disent que c’est la malléole mais je vois bien que le truc dur et lourd commence aux orteils et remonte jusqu’à la pliure du genou. Je ne suis pas médecin (fort heureusement, j’en suis incapable) mais pour moi, ça, c’est une jambe !

Il était temps, paraît-il, de faire cette expérience car après 40 ans, rien ne se recolle (je rigole, hein) (enfin moyennement). D’ores et déjà, après une semaine d’usage, je peux te lister les points négatifs et positifs de ce test indépendant de ma volonté.

1- Avec une jambe plâtrée, il te faut donc des béquilles et, là, c’est le drame… Ton poids de déesse pèse donc sur un T en plastique de chaque côté de ton corps. C’est lourd et la barre du T te défonce gentiment les paumes, un peu plus à chaque pas, comme pour te dire « tu l’as bien cherché, gnac gnac gnac ».Tu l’auras compris, ce billet n’est pas sponsorisé… (néanmoins, si tu me le demandes, je te conseillerai une marque de béquilles respectueuses)

2- Les béquilles musclent TOUT ton corps, moins une jambe. A la fin, je ressemblerai donc à une demi-bombasse : une poitrine remontée, des bras gonflés à bloc, UN fessier au top et UNE cuisse ferme.

3- Les lits bas respirent le zen lorsque tu es en forme. Ils restent une torture le reste du temps.

4- Dès le réveil, les béquilles te rappellent que tu te muscles le corps depuis quelques heures déjà. En temps normal, je me recoucherais mais la perspective de m’extirper une nouvelle fois du lit me motive.

5- J’ai donc découvert que je pouvais ramper.

6- Je suis contente d’avoir une grande douche où je peux m’asseoir librement. J’ai pu admirer la coulée de tartre sous les robinets et découvrir une fuite assez importante pour me laver les cheveux en même temps. Ça doit être la technique multi-jets, non ?
Note pour plus tard : penser à prendre le pommeau de douche avant de s’asseoir.
Note 2 : siffler le détartrant et l’huile de coude pour Lover.

7- Il est inutile de s’entêter à rester debout sans béquilles, dans plus ou moins longtemps, tu souffriras. J’ai fort apprécié d’oublier la lamentable trinité cuisine-ménage-rangement. C’est l’apprentissage familial du lâcher prise, du range-toi-même ou encore du fait-le-tout-seul.

8- Marcher ou porter, il faut choisir. J’ai appris à maîtriser le cloche-pied, mais pour les liquides… J’ai donc aménagé un coin « sitting » près de la cafetière.

Note : Les béquilles veillent à ton apprentissage du cloche-pied. Elles se cachent à l’autre bout de la pièce pour te stimuler.

9- J’économise mes chaussettes ! J’en utilise une par jour, assortie à mon magnifique jogging et une de Lover, plus grande pour le plâtre. J’ai aussi appris à détourner la conversation quand il aborde le problème de plus en plus récurrent de ses chaussettes solitaires. Je ne comprends pas… C’est pourtant lui qui gère la lessive en ce moment, non ? Comme je suis désolée de ne pouvoir l’aider… Nannnn, ce n’est pas vrai, je ne suis pas désolée ! Je glousse même quand il me parle de sa deuxième journée, tu sais, celle après le job. Vengeance !

10- Même avec un plâtre, les escaliers sont toujours plus faciles à descendre. Cependant, en public, j’évite de le faire sur les fesses, ce qui nuit gravement à mon image tout de même.

11- Les béquilles sont des bras à rallonge qui te servent à rabattre la couverture sur tes pieds, rapprocher le livre oublié au bout de la table, pousser les lego du passage, écraser l’araignée sur le mur (puis appeler Lover pour effacer la tache).

12- Les béquilles sont des matraques géantes, armes véritablement dissuasives.

13- Je peux boire un verre de vin rouge, c’est pour la fluidité du sang. Trois verres, c’est beaucoup trop, même en rampant.

14- Les béquilles ont un mauvais fond et préfèrent l’obscurité pour te faire des croche-pieds.

15- Les béquilles ne sont jamais silencieuses. Pour ces deux dernières raisons, penser à ne pas trop boire et prendre ses précautions avant de dormir.

Je pourrais te parler de trucs plus moches encore comme les démangeaisons des poils qui poussent, comme le sac poubelle et l’épingle à linge en mode bonnet de douche, comme les chutes d’objets ou d’enfants qui forcément atterrissent sur le mauvais pied, mais…

Si tu te demandes comment j’ai pu en arriver là, et bien… Tu te le demandes. Je n’ai qu’une chose à dire, talons et moto me seront à jamais incompatibles.

Cette expérience reste pour moi une drôle d’aventure, elle a une fin. Le 20 octobre prochain se déroule la journée de l’accessibilité. Jette un œil sur le site et participe si tu le peux.

Bizz mon Copinou !

JourneeAccessibilite2012.gif

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by MissLulle, Lulle pour les intimes - dans The quotidien
commenter cet article

commentaires

Elosyia 17/10/2012 21:11


Je suis mauvaise, j'ai ri (surtout le petit 5) ! Bon courage Poulette !

MissLulle, Lulle pour les intimes 19/10/2012 13:47



Et tu as bien raison... Merci ;)